Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2016-09-21T15:57:30+02:00

Orient Hotel Tian à Xian

Publié par montanié julie

Xian by night après un spectacle de danseuses que leur finesse, souplesse, délicatesse, petitesse, grâce, gracilité surtout désigne comme des fées de dessins animés. Impalpables, incassables, imitent-elles la porcelaine? Pourtant elles sont réelles. Les volutes de rubans qui s'enroulent sur scène, et prolongent leurs mains en les cachant, porteraient le nom de 'manches de ramie'. La musique aussi est classique. Tout est magnifique, élégant, varié, éblouissant. Comme les autres dîneurs servis d'un festin de raviolis différents ( dix, vingt sortes? ), nous disposons d'un prospectus indiquant les titres, moments, contenus du spectacle. Je lis et relis - grâce à ma loupe éclairante - pour me convaincre de l'authenticité ethnographique de danses qui sont mime, théâtre, music hall, rituel ? Ici, on peut s'initier à la culture, l'histoire, la scénographie chinoise du passé par l'oreille, la vue. De plus, je vais relire le fascicule. Mais voilà, je l'ai égaré. Oublié ce que j'ai vu.

Pour enchaîner sur le sommeil, l'autocar suit les remparts illuminés par un tracé électrique. Des Ouïgours dansent sur une place. Partout, des gens, des jeunes gens qui marchent, rient, se tiennent par la main, font la fête dans la chaleur et les lumières urbaines. A l'hôtel, au-delà de minuit, j'arracherai une seule page à un petit tas de papier près d'un stylo minuscule, du téléphone qui sonnera à 6h30, petit déjeuner à 7h, départ à 7h50 - en autocar et en groupe -. La chambre est belle, confortable, il s'agit bien sûr d'un palace. La nuit sera très bonne. Sur la table de nuit, un support tient droit un signe interdisant de fumer. Le socle est percé de deux trous maintenant deux feuilles d'arbre ( en plastique? en ortie? ) avec cette observation ( en chinois et en anglais): If you need to change the sheet, please kindly leave this card on the pillow. Let us protect the earth together.

Voir les commentaires

2016-09-18T17:22:21+02:00

Jade

Publié par montanié julie

" On a découvert des cylindres de jade...Sous la dynastie des Han,, on a commencé à enterrer les femmes avec du jade ... Trempé dans du liquide rouge, qui est du cinabre... Dans la civilisation chinoise, le jade est sacré, suprême... Les confucéens portent la pierre de jade comme une pierre de vertu. Ils font ce compliment: 'Vous êtes dur comme le jade, pur comme le jade, sage comme le jade.' Si vous n'avez pas de jade, vous n'êtes pas un homme de qualité."- Plus tard, ce discours de guide énoncera: " un homme mou comme du fromage de tofu"-

"Evoquer le jade, c'est rendre hommage au courage. L'empereur avait des parures de jade. Le jade résonne, il fait une belle musique, un son très joli, très clair. Plus le jade est dur, meilleure est sa qualité. Le jade dur peut rayer le verre. S'il est véritable, il est nuancé, raffiné. On dit à une jolie fille: "Vous êtes pure comme le jade". ' Jade' est un prénom pour fille. On se couche sur le jade. Pour sa fraîcheur.
Le jade est un échangeur entre l'humain et la nature. On l'appelle "pierre vivante". Plus on le porte, plus la peau est douce. Le jade produit beaucoup de magnésium. Les Chinois ont une tradition: se coucher sur des oreillers de jade, des matelas de jade. Pour faire baisser le feu, faire baisser le yang.

Le jade n'est pas seulement vert. Il en existe de toutes les couleurs. Les empereurs se servaient de jade blanc. Le suif de blanc. Aujourd'hui, ça coûte très cher. Il y a aussi du jade marron, du jade noir."

 

La guide qui parle ansi se révélera la plus concrète, la plus sociologue des trois accompagnateurs chinois. Comme ses collègues, elle parle français à la perfection ( elle l'a étudié à l'Université). Elle racontera qu'elle a une fille, une mère qui  était enseignante. Elle fera  des digressions sur l'éducation des filles, le statut des femmes en général.

Voir les commentaires

2016-09-08T10:53:06+02:00

La grande muraille

Publié par montanié julie

Au début de notre balade sur la Grande Muraille, le guide chinois a désigné une stèle: des traits rouges horizontaux plutôt cursifs et flous. "La calligraphie de Mao". Il semble qu'elle était bonne.

Un panneau " Great map of the Great Wall", que je n'ai pas le temps de lire. Sur un chemin de ronde, des affichages en quatre langues: du chinois, deux idiomes asiatiques où surgissent des traits sinoïdes et l'anglais suivant "Cannon". " This cannon was called 'The Mighty general" (...) The manufacture and use of cannons flourished in the Ming Dynasty, with an Artillery Bureau charged with their design and manufacture. Emperor Chengzu of Ming once ordered cannons to be set up along the Great Wall to defend the country against invaders". Je suis montée à peu près d'un trait sur environ cent mètres. Redescendu pour admirer le paysage vraiment très vert, on peut se plier à la demande de jeunes filles chinoises qui arrêtent les étrangers/ ères pour se faire prendre en photos à leurs côtés. Une dame asiatique attrape le cahier où je note , elle regarde en haut, en bas, à droite, à gauche. Elle n'identifie ni la langue, ni les caractères. Elle ne comprend ni mon: " Are you Chinese?", ni mon " Wo shi Faguo ren" mais ça la fait rire. Sur la Grande Muraille, il y a foule, surtout du côté des rampes. Les gens sont bruyants et affectueux. J'ai atteint deux plate-formes. Plusieurs de notre groupe sont parvenus au-delà, où il n'y a plus de touristes. Mais des tours " où on faisait de la fumée pour avertir de l'arrivée des ennemis" a dit le guide chinois, comme le confirme déjà le spathaire Nicolas Milescu, dans son "Voyage en Chine". D'une plate-forme, on distingue les pagodes aux toits de céramique verte, ornés de personnages dont des animaux, peut-être sacrés. Les femmes et jeunes filles asiatiques sont surtout vêtues de robes, de chemisiers tissés de fils qui scintillent, de tuniques sombres serties de fleurs orangées, turquoises, de crêpe qui ne brille pas mais met en valeur un grand papillon. Beaucoup se protègent du soleil par des ombrelles où pendent parfois des breloques d'argent. Les appareils photos sont brandis au bout de piques, genre bâtons de ski, clubs de golf. Ils sont ficelés en hauteur. Ils semblent avoir la taille de petits rectangles photovoltaïques. D'ailleurs s'agit-il d'appareils photos?Vers 16h 05, heure chinoise, je me suis rendue compte que trois ou quatre heures plus tôt, mon portable avait sonné. Il ne fonctionne pas depuis trois jours mais il est programmé pour me réveiller à 8h00, heure française. Une fois achevée mon escalade, j'ai attendu les alpinistes du groupe dans un magasin au pied des premières marches - encore plus dures à franchir en descente qu'en montée, car leur espacement est irrégulier, pour freiner sans doute la course des soldats japonais, mongols etc... porteurs d' armes médiévales -.J'ai acheté trois sortes de magnets figurant la grande Muraille, dont deux sont l'oeuvre de peintres et/ ou calligraphes. Dans les deux cas, la Muraille a les flancs roses: sûrement des amandiers, des cerisiers en fleurs.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog