Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-02-27T22:32:10+01:00

Le prix du coup de pinceau (azulejos)

Publié par montanié julie

 "Azulejos" de "Azeitao" sur un panneau routier, par une fin de matinée ensoleillée. Le bus s'est arrêté pas loin. Le groupe s'est déversé dans l'atelier pour une visite/ démonstration. Deux ou trois artisanes au travail dans la première pièce. Dont l'une en train de colorer un wagon du tramway 28 à Lisbonne qui figurait déjà sur la page de pub de ce voyage en vente sur internet. Le motif à plus grande échelle est présent  sur les murs de l'atelier, au même titre que des vaisseaux bleus sur fond blanc rappelant les conquêtes maritimes... La technique d'une peinture pas loin de l'idéogramme, en quelque sorte. Le décorateur procède sur 5 ou 6 pièces à la fois, trait par trait qu'il reporte sur chaque carreau. "Les dames peintres" dit la guide " disposent d'une hampe de bois où appuyer la main en travaillant. Cela évite les tendinites". On nous montre un carreau commandé par Elton John pour sa cuisine de Nice... Une échelle des diverses couleurs... Le bleu venu du Japon, de Chine, le jaune du Brésil..."La dame peintre" du tram 28, peignait un seul carreau à la fois et elle usait d'un rouge foncé presque brun.

L'atelier produit 30.000 carreaux par an. Une usine d'azulejos en produit 30.000 par jour. Un carreau "d'autrefois" (?) durait 600 ans, un carreau industriel d'aujourd'hui est fait pour 200 ans de vie maximum.Si une de ses faces comporte des "craquelures" (courantes dans les azulejos de jadis), il éclate. Ces carreaux servaient d'isolant extérieur (et intérieur): contre le chaud, contre le froid, contre l'humidité, c'est connu. "Quand il pleut, ils sont lavés".

Dans le jardin d'entrée - pavé - de l'atelier, un palmier au tronc volumineux, des plantes succulentes dont chaque aiguillon capte une goutte de lumière étincelante comme une larme de rosée/ diamant. Dans les"azulejos typiquement portugais" passés en revue lors de la visite, le jaune et le bleu dominaient. Les couleurs du drapeau suédois. Comme pour faire penser au roman de Selma Lagerlöf " L'empereur du Portugal". Le pauvre homme dont la fille est devenue prostituée l'imagine promue impératrice du Portugal. Si elle ne donne plus de ses nouvelles, c'est que c'est au -dessous de sa dignité. Bien après le déjeuner, dans une villa aux murs extérieurs tapissés de céramiques où les gens sont vêtus, coiffés selon la mode du temps de Louis XIV, le Tage est bleu comme une mer (Méditerranée) dont on verrait l'autre face. Elle est sans doute sur le point de se transformer dans les anfractuosités ou sinuosités de la carte, en Océan, vert profond. Nous traversons un pont conçu pour résister à un séisme de même ampleur que le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 qui a inspiré le poème de Voltaire.

Combien gagne une "dame peintre", une artisane/ artiste d'atelier? "Personne ne commet d'attentat djidahiste chez nous" me dit une "dame-libraire" dans une rue de petite ville où personne ne passe, bien que la rue soit piétonne et les pierres des maisons dorées par le soleil couchant. Il reste cinq minutes avant la fermeture commerçante. "Nous sommes beaucoup trop pauvres pour tant d'agressivité"... Cette dame a l'air très doux, comme le disait déjà un vieux prof de portugais émigré de longue date, université de Montpellier - des cours d'un ennui mortel, 5 lignes traduites en un an, pas plus de trois étudiantes, j'y ai mis les pieds quatre fois pour ne plus jamais revenir..."Les Portugais sont très doux, ils se meurent de soumission, d'humilité, de patience, ah! le petit peuple portugais", avait lancé le vieux prof. C'était au temps de Salazar. J'achète précipitamment des disques de fados dont je n'aurai que faire (on peut les écouter sur Youtube ou Spotify), plusieurs boîtes de sardines, " Poètes de Lisbonne" en édition bilingue, traduits par Elodie Dupau, illustrations André Carrilho, Lisbon Poets and Co, juin 2016. Soit Camoes, Cesario Verde, Mario de Sa-Carneiro, Forbella Espanca, Fernando Pessoa "lui-même" et sous hétéronymes. Je prendrais bien du papier, des tee-shirts à poissons, des gommes, des stylos-billes, des crayons mais la dame libraire si douce a déjà fermé le tiroir caisse, elle va clore son magasin comme une paupière sur le soir.

 

Voir les commentaires

2017-02-16T14:17:53+01:00

Le post de l'eucalyptus

Publié par montanié julie

Un arbre très courant au Portugal "introduit chez nous à partir de l'Australie". L'article Wikipedia en français sur l'eucalyptus le confirme. Il est sûr que les végétaux doivent disposer de références électroniques de niveau soutenu, de type Encyclopaedia Universalis mais enfin... Wikipedia est usuel, ordinaire, banal et même... L'article Wikipedia en français sur l'eucalyptus, mentionne une histoire d'acidité souterraine susceptible de rapprocher la question des écorces de bouleau conservées à Novgorod, de la chimie des terrains peut-être modifiés par cet arbre, non loin de l'Alentejo. Mes notes sur l'eucalyptus jouxtent, en effet, un passage sociologique sur la paresse de l'Alentejo. La région la plus propre du Portugal, la moins habitée aussi. Sinon par des cochons noirs à la chair savoureuse, qui mangent des glands de liège (excellent isolant, il protège du froid, de l'humidité, de la chaleur). 
"L'eucalyptus produit beaucoup de cellulose", a dit la guide. A ne pas confondre avec la pâte à papier, évoquée par Wikipedia. "En dix ans, c'est un grand arbre mais il nous pose des problèmes. Il dessèche la terre. Ses racines deviennent très longues. Elles vont  chercher l'humidité partout où elle se trouve" ... - Roulons -nous sur une route parallèle à l'Océan? - J'imagine des serpents de bois creusant des tranchées de sable, d'argile, de gravier, de caillasse,  pour aller aspirer, sucer, absorber  l'écume des vagues, les rouleaux sur la crête desquels les jeunes Portugais viennent surfer le dimanche. J'imagine une industrie spontanée, naturelle, bio MAIS terrifiante du filtrage. Les racines d'eucalyptus divisant l'eau et le sel. Le sel est mis en cristaux pour former des collines roses, blanches, parfois bleutées un peu comme celles que le vent a édifiées à Gruissan, Aude. Des salines de Grecs de l'Antiquité qui deviendront visitables par les touristes, exploitables par l'habitant... L'eau désormais adoucie, purifiée de son sel,  gonfle à bloc les corps de bois. Toujours plus renflées, vigoureuses, ramifiées, les racines d'eucalyptus se convulsent, se tordent. Elles soulèvent le sol des maisons, fracturent les murs des églises, des écoles, des mairies, étreignent les cochons noirs qu'elles enserrent en boas avec une ardeur farouche, leur faisant restituer leurs moissons de glands de liège, avant de les rayer de la liste des vivants. Les dépouilles noires jonchent le sol  de l'Alentejo et ses ramblas de la mer. Rien ne peut  respirer à l'ombre de l'expansion du règne de l'eucalyptus...

 "Les agriculteurs trouvent sous leurs champs des racines d'eucalyptus. Ils n'en sont pas contents. Les écolos n'aiment pas les eucalyptus... MAIS ( un " mais" justifié par la puissance du lobby écologiste au Portugal? ... ou est-ce un nouveau fantasme issu de l'omniprésence des éoliennes, du souci de produire ici une énergie renouvelable?) , "MAIS, vous en verrez énormément chez nous." 

" Tant qu'il n'y a pas de champs - en tout cas je n'en vois aucun- "observe mon voisin," mieux vaut les eucalyptus". C'est en tout cas bien de traverser le pays comme ça... Basse production de carbone, possibilité de regarder en panoramique, de s'endormir,lire, dessiner. Proust prenait des fumigations d'eucalyptus.  Ai-je ou non acheté en pharmacie des cigarettes d'eucalyptus? Aujourd'hui dans les supermarchés, on vend des pochettes de mouchoirs de cellulose colorés en vert au "menthol, eucalyptol". Réservés à l'adulte et à l'enfant de plus de  6 ans, ils débouchent pour de bon bronches et fosses nasales. Ils réveillent comme du café.  

 

Voir les commentaires

2017-02-10T15:02:19+01:00

Bouleau et liège

Publié par montanié julie

Hier soir, lors d'une conférence (Sylvain Patri, Pr de Linguistique Générale à Lyon II,"Les documents sur écorce de bouleau de Novgorod -XIème, XVème siècle -"), j'ai appris au passage beaucoup de choses...Qu'il y avait des Grecs à Novgorod à l'époque. Que le sol alcalin  a préservé des écorces gravées de signes - des textes- qui auraient pourri s'ils avaient été notés sur papier ou sur parchemin. Tout le temps de l'exposé, je me demandais compulsivement où a pu passer ma collection de bouquins de poésie de Paul Celan achetée en double exemplaire, la moitié aux frais de l'Université - en vue de cours de civilisation petits publics dans le bureau/ bibliothèque de roumain à Strasbourg, autant dire séminaires-, l'autre moitié payée de ma poche pour utilisation privée. Je ressentais le besoin urgent de consulter le vers sur le "bouleau carélien"("La Rose de Personne"?), de vérifier le contexte de "je t'envoie un cercueil du bois le plus léger" ( "Le sable des urnes"?).  Près de trois heures d'inspection de mes rayonnages ne m'ont pas permis d'avancer. Mais ils m'ont fait constater que je ne retrouve pas non plus "Isvor, le pays des saules" de la Princesse Bibesco trouvé en 1969, à la fin de l'été,acquis avec l'argent de mon IPES, dans une boîte d'anticariat de Bucarest. Un livre "știut pe din-afară" sau aproape, serré sur la pierre qui me sert de coeur désormais - un ouvrage bourré de références gréco-latines et bibliques pour définir le folklore roumain-. Il tombe en loques, en poussière ...Peut-être ma pierre est-elle du silex, peut-être du quartz rongé par la mauvaise qualité de l'air, ou de l'argile, une roche plus friable? Allez savoir. Tout est dans tout, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, c'est une question de temps. Je voulais retrouver dans "Isvor..."  le passage sur l'enterrement d'Adonis (Caloian). Il a pour titre: "Adonis pleuré par les petites filles". La poupée d'argile figurant Adonis est-elle mise à flotter sur une écorce de bois ?.. Impossible de vérifier. Il va me falloir faire comme tout le monde. Aller lire en bibliothèque et non à plat-ventre chez moi, au son du fado ( "The story of fado" vol.1, vol.2 , 2012, www.cnmusica.com)

La conférence montrait les images d'un académicien russe de 85 ans face à des amphis bondés filmés par la TV. Il parlait des écorces de bouleaux qu'il a contribué à découvrir ou déchiffrer. Une jeune fille dans la salle a observé qu'on aimerait voir ça en France. Alors, j'ai pensé à Solomon Marcus, que les Roumains faisaient passer à la TV au même âge pour parler d'équations face au grand public, ce qui aurait fait mal au coeur à n'importe qui, surtout à ceux qui l'ont connu jeune. Mais peut-être la TV roumaine a-t-elle le coeur placé pas à gauche et vise-t-elle un public ayant de la roche à la place du cerveau. Il ne serait pas mauvais que la TV française convoque vite André Makine. Il a peut-être une opinion concernant les manuscrits sur écorces de bouleau?

Le conférencier a dit qu'avec l'écorce de bouleau, on fabriquait des sacs, des chaussures... Alors retour sur mes notes prises en septembre, dans le cahier cartonné intitulé "Automne en Portugal" (octobre 2016). Un arrêt d'autoroute d'une demi-heure dans une cafeteria flanquée d'une boutique, non loin d'une station à essence, dans l'Alentejo que nous traversions. Tandis que les gens du groupe prenaient des cafés (" toujours expressos chez nous" a dit la guide), je me suis précipitée en éclaireur sur ces lieux qui font l'unanimité dans les voyages touristiques. Dans la partie librairie: "Heidi" et " La Reine des Neiges" traduits en portugais. Dans le couloir précédant la boutique: des photos de médailles de sport obtenues sur place, de voitures du début du XXème siècle, des clubs de golfs aux putters de vrai bois. Ou de cuir? Le sac à clubs suspendu au mur était de cuir en tout cas. Sûrement un daim de deux mètres ou une biche géante. Dans la boutique: céramiques locales, boîtes de sardines labellisées, flacons d'huiles d'olives, crèmes et fluides de lait d'ânesse. Mais venons-en donc aux objets de liège, susceptibles de rivaliser avec la Russie de Novgorod en matière d'usages ligneux...Figurines bien sûr (deux bonshommes sur socle), casquettes de liège, chapeaux de même matière, mocassins de liège (65 euros), tongs de liège, parures/ colliers où le cordon de liège embroche de grosses perles, des cabochons argentés. La terre de la région est à son tour couleur de liège beige contrastant avec des arbres verts: des oliviers à forme de pins parasols " caractéristiques du Portugal". Principal pays producteur de liège, dans le monde entier. A Lisbonne, à Porto, on voit dans des boutiques des robes, des vestes, des sacs, des cartables de liège. La guide racontait dans le bus de belles histoires sur le travail du liège et le boisement. On récoltait naguère cette écorce en juillet et août: les mois les plus chauds. Les ouvriers pénétraient l'arbre avec des couteaux. Mais il fallait agir avec précaution. Un chêne liège vit deux cents  ans mais bien moins s'il reçoit trop de blessures. C'est un arbre qui a besoin de beaucoup de lumière. Plus l'arbre reçoit d'eau, plus épais est le liège. Pour qu'on prélève son écorce, il doit avoir atteint neuf ans. Certains pays font vivre un chêne liège sept ans avant la récolte mais la qualité de sa production sera moindre. Un chêne liège est adulte à trente ans. Sa première récolte n'est pas de bonne qualité. Il faut attendre la deuxième... Il faut donc un investissement de quarante ans pour un arbre qui durera deux siècles, à moins qu'on ne raccourcisse sa vie en le blessant trop... Aujourdhui, ce travail pénible et délicat est effectué par des machines... Nous avons traversé ensuite d'immenses pinèdes qui caractérisaient déjà le Portugal à l'époque des expéditions maritimes. Elles contiennent ou contenaient aussi du pin d'Alep. Tous arbres utilisés pour leur résine. La guide a ajouté qu'au Nord du Portugal, on trouve aussi des chênes verts, des châtaigniers mais ce que j'ai préféré, c'est son commentaire de la matinée sur les eucalyptus, dont je parlerai dans mon prochain post.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog