Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2017-04-16T10:47:57+02:00

Végéter à Cascais -II-

Publié par montanié julie

Collines boisées. L'océan est proche. Du soleil, du soleil. " Mais avec la proximité de l'océan, ça change vite." Au départ, bien sûr Cascais était un simple port de pêche... Saint Tropez, Cadaquès, Villefranche sur mer, Balcic...C'est partout la même chose. Un port de pêche au départ. Des rois, des reines, des stars, acheteurs de voitures de courses, peintres, écrivains, cinéastes, homos devenus veufs qui ne s'éprennent pas du poissonnier. Des chapelles désaffectées qui deviennent des entrepôts pour filets pas ravaudés en attendant de trouver le temps de se faire recoudre au soleil. Entretemps on les oublie, ils prennent l'humidité. Cocteau qui passait par là, s'écrie: "Non, c'est pas vrai!". Ou peut-être s'agit-il du cri de son majordome décidé à tout changer. Ou du film de son existence.

Changer la Côte d'Azur pour un coin de la Côte basque. Ou de la côte portugaise. Même rhétorique, même langage. Menton pas plus que Cascais  ne devra demeurer une ville pour citronnades, orangeades. Pour tartes meringuées, pour savons couleur safran. Pour décor mental offert à un vers d'Apollinaire ("Et parmi les citrons, leurs coeurs sont suspendus"). Précisément à Menton, ou peut-être Villefranche, Jean Cocteau revient d'une prise de vues qu'il a volée aux arcades. Il vient de filmer une rue qui apparaîtra dans "Le Testament d'Orphée". Donc, dans la chapelle, on dessinera. On peindra une fresque où Saint Pierre tiendra la place d'honneur, qui revenait à Jésus. Les poissons dans les filets y ont déjà l'air de libellules, de rossignols solitaires.

Dans le château de Sintra, qui s'inspire de Louis II de Bavière et Neuschwanstein, on trouve des coq portugais. Les mêmes ornent les cartes postales en liège en vente dans les magasins pressés au bas de la rue. Dans la première salle du château, les caissons du plafond sont vingt-sept à reproduire un cygne coiffé d'or (une couronne). Ou est-ce son cou qui est revêtu d'une bague ou d'un anneau d'or? Ils symbolisent en tout cas les vingt-sept ans de la princesse qui épousa Philippe le Bel, mère de Charles le Téméraire. Dans une salle suivante, les caissons représentent des pies. La guide raconte (bien) une anecdote d'adultère. Le roi Joao I lutinait dans cette salle une demoiselle d'honneur de la reine - Philippa de Lancastre, mère de la princesse devenue épouse de Philippe le Bel -. Tout honteux ( "car il éprouvait de la tendresse pour la reine") le roi a fait peindre au plafond des pies voleuses et bavardes. Celles-là sont le symbole des demoiselles d'honneur de la reine.

Dans le port de Cascais, barques peintes en vert, en bleu, en rouge. La guide désigne des immeubles disposés en forme d'arc, puis un cube de biais, aux fenêtre vertes. Elle commente: " Une partie hôtel vraiment haut de gamme, une partie appartements vraiment chers, achetés pour la plupart par des gens d'Europe de l'Est." Un bateau rouge à moteur file vers le large. Des pêcheurs, des plaisanciers? Un vol d'oiseaux tourne en rond. Quelqu'un parle de mouettes.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog